06 décembre 2006

Apéro à la sauce frappée qui rit ... bleu!

Mesdames de Port-au-Prince, vous vous désespérez de votre inactivité physique et souhaitez donc mettre une pincée de diététique dans votre quotidien ?

Amies Jacméliennes, vous êtes amenées à recevoir des personnes à l’improviste et votre stock de chips est épuisé ?

Ne vous inquiétez plus, cette recette est faite pour vous !

Ingrédients : carottes, tomates, concombres

                     3 à 4 Vache Qui Rit au bleu

                    lait en poudre

                     eau

                   poivre, fines herbes de Provence, persil…

Préparation :

1-     Après avoir soigneusement lavé les légumes du marché avec de l’eau Culligan ou avec de l’eau de Javel, pelez-les et coupez-les en lamelles avec un petit couteau de boucher.

2-     Disposez joliment vos légumes dans une petite coupelle. N’hésitez pas à laisser libre court à votre imagination débordante pour impressionner vos invités.

3-     Préparez maintenant la sauce : diluez le lait dans un peu d’eau, mélangez, puis écrasez les Vache Qui Rit dans ce lait réhydraté. Une fois la consistance désirée obtenue, ajoutez des herbes et du poivre selon votre bon goût.

4-     Invitez vos convives à tremper les légumes dans la sauce.

5-     Et pour faire d’une pierre deux coups, profitez du reste de sauce pour saucer vos pâtes. N'est-ce pas formidable?

Claire, celle qui a un joli pull marin.

Posté par clair à 22:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Apéro à la sauce frappée qui rit ... bleu!

    Je veux voir la photo avec le pull marin...

    Posté par Caroline, 10 décembre 2006 à 16:57 | | Répondre
  • Claire, celle qui A un joli pull marin, et non pas Claire, celle qui MET un joli pull marin...

    Posté par claire, 12 décembre 2006 à 20:10 | | Répondre
  • A quand une Claire qui a un joli marin ?

    Posté par Caroline, 13 décembre 2006 à 11:29 | | Répondre
  • Voir une Claire qui MET un joli marin !

    Posté par Tante Georgette, 13 décembre 2006 à 11:30 | | Répondre
Nouveau commentaire